Soirée Gala

Grands airs de Elisir d'amore, Norma, La Bohème et Rigoletto

Musée Jacquemart-André Paris

Le 12 mai 2023 À 20H30
prix 205 €

Votre soirée :

Ouverture des portes à 20h00

Concert à quelques mètres des artistes avec mise en scène originale

Entracte avec dégustation de caviar et présentation de la cuvée 150 ans du Champagne Leclerc Briant

Visite privée des appartements habités au XIXème siècle avec leur mobilier et leurs tableaux de maîtres

Fin de la soirée 22h30

Le Programme :

PREMIÈRE PARTIE
38 min
Donizetti / Elisir d’amore
Ouverture
« Come Paride vezzoso »
« Caro elisir » – « In guerra ed in amore »
« Una furtiva lagrima » 
Bellini / Norma
« Casta Diva »
« Deh non volerli vittime »
—Entracte—
SECONDE PARTIE
43 min
Puccini / La Bohème
« Si. Mi chiamano Mimì »
« O soave fanciulla »
« In un coupé… O Mimi tu più non torni »
Verdi / Rigoletto
Ouverture »Questa o quella »
« Caro nome » »Cortigiani »
« Si vendetta »

Les Artistes :

Lire la vidéo

Armelle Khourdoïan
Soprano

Révélation Artiste Lyrique de l’Adami 2014, la soprano Armelle Khourdoïan a étudié au CNSMDP et au CRR de Marseille avant de rejoindre l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris. En 2016, elle est engagée à La Scala Milan dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel et chante l’Amour et Clarine (Platée, Rameau) dans la célèbre production de Laurent Pelly et Marc Minkowski au Palais Garnier. Elle enregistre le disque « Rameau chez Madame de Pompadour » avec l’ensemble Les Folies françoises. Armelle est l’invitée de nombreux festivals et les spectateurs de France 3 ont d’ailleurs pu la voir à plusieurs reprises aux Chorégies d’Orange dans « Musiques en fête », présenté par Alain Duault. A l’opéra ou au concert, elle chante à la Philharmonie de Paris, à l’Auditorium de Radio France avec l’ONF, au Théâtre du Châtelet, à l’Opéra de Lille, à l’Opéra-Comique… aux cotés de Laurent Korcia, Emmanuelle Haïm, Michel Portal, Ruggero Raimondi ou encore Charles Aznavour.

Lire la vidéo

Thomas Ricart
Ténor

Thomas Ricart découvre le chant au sein de la Maîtrise Saint-Louis de Gonzague de Paris. Le ténor y découvre les grandes œuvres du répertoire choral et participe à plusieurs tournées en Europe. A l’issue de ses études de commerce à l’ESSEC en 2016, il intègre le CNSMD de Paris pour se consacrer entièrement à la musique. Il y reçoit notamment les précieux conseils d’Alain Altinoglu, Anne Le Bozec, Bruno Mantovani, Hervé Niquet ou Sabine Vatin. Lauréat de la Fondation Royaumont en 2020, il chante Gluck et enrichit son répertoire qui comprend des rôles aussi divers que le Prologue dans The Turn of the Screw de Britten ou Alfredo de La Traviata et Rodolfo dans La Bohème. Thomas se consacre également avec bonheur au répertoire de la mélodie qu’il explore avec sa complice, la pianiste Katia Weimann. Nommé “Talent Adami Classique 2022”, Thomas Ricart soutenu par la fondation Porosus vient d’intégrer l’Académie de l’Opéra de Paris.

Lire la vidéo

Benoît Gadel
Baryton

Diplômé du CRD de Pantin et de la Schola Cantorum où il a eu Nadine Denize comme professeur, Benoît Gadel débute sa carrière avec des rôles de basse tels que Colline (La Bohème, Puccini), Zuniga (Carmen, Bizet) ou encore Ramfis (Aida, Verdi). Ses facilités dans l’aigu lui permettent de s’orienter peu à peu vers le répertoire de baryton. Il interprète ainsi Escamillo de Carmen, Don Giovanni, Figaro (Le nozze di Figaro) et Guglielmo (Così fan tutte). Avec les personnages de Rossini, Verdi et Ravel, Benoît s’illustre également dans le répertoire baroque de Purcell, Monteverdi et John Blow et fait quelques incursions dans l’opérette. Au concert, il est régulièrement invité à interpréter les œuvres sacrées de Bach et Mozart mais également Charpentier, Fauré, Saint-Saëns, Dvořák ou Brahms. Parmi les rôles récents que le baryton a interprété sur scène, notons Giorgio Germont dans La Traviata de Verdi, le Comte Almaviva des Nozze di Figaro et un superbe Don Giovanni de Mozart.

Lire la vidéo

Yuko Osawa
Piano

Yuko Osawa commence le piano dès l’âge de 2 ans. Adorant la philosophie et la littérature, elle étudie l’esthétique à l’Université de Tokyo puis obtient un master de piano solo à la Musashino Academia Musicae. Après 5 ans d’activité musicale au Japon, sa passion pour le répertoire vocal, notamment français, la conduit dans l’Hexagone. Après un passage à l’Académie Internationale d’Été de Nice, elle s’installe à Paris où elle poursuit un cursus d’accompagnement à l’École Normale de Musique. Diplôme en poche, elle participe à de nombreux projets et se consacre pleinement à son art. En 2019, elle assiste Didier Henry et est invitée par la fondation Royaumont comme chef de chant pour les formations autour de Rossini (2019) et Massenet (2020). Yuko est membre de la compagnie Stein-lein-chen où elle contribue à la création et à la tournée des spectacles lyriques. Au printemps 2022, est sortie l’intégrale Paul Delmet enregistrée avec le ténor Enguerrand Dubroca.