LA TRAVIATA

D’où vient la popularité mondiale du chef d’œuvre qu’est La Traviata ? De cette poignante histoire d’un amour inconvenant avec ses scènes d’une force incroyable, de la partie vocale complexe et néanmoins sublime du rôle-titre, des airs que tout le monde fredonne ou tout simplement du génie de son compositeur ? Un peu de tout cela à la fois… Véritable drame romantique qui percute le public en plein cœur, La Traviata est aujourd’hui l’opéra parmi les plus joués dans le monde.

Faisant partie de la trilogie populaire de Verdi (avec Rigoletto et Il Trovatore), la Traviata est aujourd’hui une œuvre figurant parmi les opéras les plus joués dans le monde. Véritable drame romantique qui percuta le public en plein cœur dès sa création, l’oeuvre est un monument culturel du patrimoine musical mondial.

HISTOIRE

L’action se déroule à Paris, aux alentours des années 1850 et raconte l’histoire d’amour entre une courtisane, Violetta Valéry et un jeune homme issu d’une famille bourgeoise, Alfredo Germont. Eperdument amoureux l’un de l’autre, Violetta va jusqu’à abandonner sa vie mondaine pour Alfredo. Furieux que son fils entache la réputation de sa famille, le père Germont pousse Violetta à sacrifier son amour. Dans un complet désœuvrement, Violetta, gravement atteinte d’une tuberculose, ne survivra pas à ce déchirement.

 Acte 1

Tout commence dans un salon parisien où Violetta, jeune courtisane en vue, donne une somptueuse fête, en compagnie de ses amis. On retrouve parmi eux son protecteur et amant, le baron Douphol. Au cours de la soirée Gastone, un ami de Violetta, lui présente Alfredo, jeune homme fraîchement arrivé de province et amoureux transi de la belle. Après lui avoir déclaré sa flamme, elle se laisse aller à l’idée qu’un amour véritable serait possible avec lui.

 Acte 2

Alfredo et Violetta s’installent ensemble près de Paris et vivent un amour parfait. Un jour, Violetta reçoit la visite du père d’Alfredo. Celui-ci, très conservateur, l’accuse d’union immorale et lui avoue que sa relation avec Alfredo jette le discrédit sur toute sa famille. Affirmant avec véhémence que tous deux ne pourront jamais se marier, monsieur Germont implore Violetta de renoncer à Alfredo pour le bien de tous. La jeune courtisane décide de se plier à la volonté du père d’Alfredo et écrit une lettre de rupture à son amant.
Violetta reprend alors sa vie de courtisane et apparaît de nouveau à Paris, au bras de son protecteur. Alfredo aveuglé par la rage et la jalousie s’est rendu lui aussi à la fête. Après avoir gagné aux jeux, il humilie Traviata en lui jetant son argent au visage, « pour lui payer tout ce qu’il lui devait », provoquant la stupeur des convives.

Acte 3

Depuis longtemps atteinte de tuberculose, Violetta voit son mal empirer avec le temps. Quand elle reçoit une lettre du père d’Alfredo, dans lequel il confesse avoir tout avouer à son fils, elle se surprend à espérer une nouvelle vie avec Alfredo. Le jeune amant se fait annoncer mais il a à peine le temps de retrouver son aimée qu’elle expire dans ses bras, épuisée par la maladie.

“Adieu, beaux rêves souriants du passé, les roses de mon visage sont déjà fanées.”  La Traviata, Acte III, scène 1

Pour plus d'informations

NOS PARTENAIRES